Watchmen en musique  (Coups de gueule) posté le jeudi 26 février 2009 19:51

99 luftballons, dylan, hendrix, leonard cohen, nena, philip glass, simon and garfunkel, watchmen

Blog de rafik :Compagnon Geek, Watchmen en musique


A l'heure qu'il est, des sites bien comme il faut vous auront déjà révélé que Watchmen est le méga-super-méga-top-chef-d'oeuvre-méga-meilleur film de super héros jamais fait, au coude à coude avec The Dark Knight ou comment je me suis disputé ma vie métrosexuelle en seulement 2738 scènes de dialogue.

Mais si vous fréquentez ce blog, il y a des chances pour que vous fassiez partie de cette raclure sous-culturelle qui associe "comic-book movie" à des trucs comme Spider-man 2, Blade 2 ou Incassable, qui croit voir de l'art dynamique dans Speed Racer, de la sagesse antique dans Matrix Reloaded ou même de la mise en scène chez McTiernan. Aussi, si vous êtes un de ces geeks dégénérescents, parano-compulsif shooté aux sous-produits purulents, malade mental qui croyait repérer trois tonnes de références à Watchmen dans un dessin animé Pixar d’il y a cinq ans (pfff… non mais j’te jure… toi et tes références bédé à la con), enfin bref, si vous êtes le genre de pouilleux sociopathe qui lit du Alan Moore alors qu'on en a même pas encore causé chez Delarue, alors peut-être attendez-vous plutôt de ce Watchmen qu’il se révèle simplement être le "nouveau film du teubé". Vous savez, le gars déjà responsable de "l’adaptation" de 300 ? L’homme qui réplique à l’identique chaque case de la bédé, jusqu’à la tasse de café au fond sur la table derrière, là, mais qui malheureusement, comme le dit mon collègue Arnaud Bordas, "n’a jamais compris qu’il se passait aussi des trucs entre les cases".

Je ne vais pas me lancer dans une revue de détail qui ferait hélas trois kilomètres : casting ho
rrible, direction d’acteurs horrible, image photoshopée jusqu’à la nausée, mise à l’écart systématique de tout ce qui risquerait de chambouler une ou deux neurones dans la tête du public (zappée l’histoire du psychiatre qui réalise la "vérité" au sujet des tâches d’encre) ;  évidemment, du ralenti toutes les deux secondes dès qu’un gus lève une jambe ou traverse une rue, soulignage au stabilo pour tous les endormis qui ne comprennent rien à ce qu’on leur matraque (Laurie est tellement conne qu’elle ne comprend même pas le sens de ses propres flashbacks, et c’est le Dr Manhattan qui lui explique (ainsi qu’au spectateur) la nature de son secret, en prenant soin d’utiliser des mots de moins de six lettres ; occasion pour Laurie de partir dans une imitation foudroyante du Dark Vador de la fin de La Revanche des Siths, avec mouvement de grue et tout – plus avant dans le film, La Silhouette vue en train de rouler une galoche à une femme dans la rue, puis en train de reluquer d’autres femmes, puis au lit avec une femme, puis enfin traitée de gouine (tout ça en moins de trois minutes), afin qu’on puisse éventuellement comprendre, en y réfléchissant un peu, qu’en fait il se pourrait bien qu’elle soit peut-être lesbienne) et bien sûr une incompréhension assez déprimante de TOUT le propos culturel qui charpentait l’œuvre pour se contenter d’en dégager de la pose "smart and sexy".

Du cool, quoi !

En vérité, la critique parfaite du film Watchmen a été rédigée il y a déjà huit mois par FlyingTotoro sur un certain forum (si quelqu’un peut déterrer le message) alors qu’il se lançait dans un exercice périlleux et particulièrement haï dans nos sociétés actuelles, et qu’on appelle la déduction après expertise.



 

 

Pour ma part, je vais me contenter d’évoquer les choix musicaux du film, qui à mon sens résument idéalement le degré de raffinement dont a fait preuve l’équipe de Snyder en s’attelant à ce monument de la culture bédéphilique. Dans tous les cas cités, la musique est au premier plan dans la bande-son.
Ignorant tout des conditions dans lesquelles ont été sélectionnés ces morceaux, j’ai pris la liberté d’imaginer le travail de réflexion qui y avait présidé (et qui m’apparaît le plus adapté au film que j’ai vu) dans des dialogues purement fictifs.

Note : les propos en bleu et italique de Zack Snyder
proviennent d’une interview donnée au site collider. Ils sont reproduits avec fidélité dans l'unique but de souligner l'amplitude de son ambition cinéaste.

 

Retrouvailles dans un restaurant chic entre Laurie (la trop sexy Spectre Soyeux) et Dan Dreiberg (le trop smart Hibou)
Conseiller musical : dans ces restos new-yorkais, c’est souvent du jazz qui passe.
Zack : Oui mais y’avait la chanson en 1985 là, l’européenne qui chantait des trucs sur les ballons.
Conseiller musical : Nena ? 99 Luftballons ?
Zack : Voilà, c’est ça. En plus c’est parfait parce qu’on vient, dans la scène d’avant, d’évoquer les russes et tout.
Conseiller musical : En fait, Nena, elle était d’Allemagne de l’Ouest.
Zack : Oui si tu veux ; enfin un pays communiste quoi ! Bon écoute, tu me la mets bien en avant, pour que le mec qui a dragué sur cette chanson durant sa prom’ en 83 il ait des souvenirs qui remontent.


C’est pas juste un film de super-héros tu vois. C’est un peu comme si ça devait l’être, parce que Alan l’a fait –ce n’était pas juste, c’était des bédés-film, ou de la littérature en bédé, mais c’était entièrement de la littérature aussi. Tu sais, Alan il est très, c’est un gars futé.  (Zack Snyder)


Enterrement du Comédien (trop smart)

Zack : Avec tous ces militaires et la pluie, tout ça, il faudrait un truc solennel, un peu triste. Tu sais comme dans le film où Dustin Hoffman il est sur un tapis roulant tout triste.
Conseiller musical : Le générique du Lauréat ? Tu veux mettre The Sound of Silence de Simon and Garfunkel ?
Zack : Ouais, ouais, c’est bien ça avec la pluie.
Conseiller musical : OK mais le Comédien, il a passé sa vie à buter du hippie quand même. C'est un réac limite néo-nazi.
Zack : Et alors ? Il était hippie dans Le Lauréat ? Il avait les cheveux tout court !

 

Dr Manhattan détruit la campagne vietnamienne dans un déluge de feu et d’hélicoptères.
Zack : Alors là j’ai pensé que comme il y avait à la fois l’apocalypse et que ça se passe au Vietnam, obligé on fait une référence et on met la musique d’Apocalypse Now.
Conseiller musical : la musique de Carmine Coppola sur Apocalypse Now ?

Zack : oui, le truc avec les trompettes pendant l’attaque des hélicoptères.
Conseiller musical : Ha ! Je vois. La Chevauchée des Valkyries de Richard Wagner. OK. Mais je crois que c’était une note un peu ironique à la base. C’est un capitaine un peu fou, dans le film, qui met cette musique. Chez nous c’est pas censé être ironique.
Zack : D’accord, d’accord. Mais avec tous ces flashbacks qu’on a, on va pas répéter à chaque fois qu’on est au Vietnam. Là le spectateur il voit à la fois des hélicoptères et des chinois, et il entend la Chevauchée des Valkilmers, et il sait tout de suite où ça se passe.



Dans la bédé, on voyait les vietcongs se rendre. Mais nous on a fait un plan large avec tous les vietcongs qui s’agenouillent devant le Dr Manhattan dans ce grand enclos. C’était trop cool. (Zack Snider)

Naissance du smart and sexy Dr Manhattan
Conseiller musical : J’ai pensé qu’on pouvait souligner le caractère rationnel, industriel, mécanique du personnage avec une musique minimaliste.
Zack : Fais écoutez pour voir… Ha mais je connais ! C’est la musique de GTA IV ça !
Conseiller musical : Oui. Enfin c’est du Philip Glass, la musique de Koyaanisqatsi, un film de 1983 justement.
Zack : C’est vraiment du pur fun GTA IV. OK on la garde.


Je veux dire que je peux entrer dans une salle et dire, écoutez, Watchmen doit durer au moins 15 minutes de plus que le dernier Batman. Je veux dire, n’importe quel geek te dira ça. Va au Comic-con et fais un sondage. Demande-leur si Watchmen doit faire 15 minutes de plus que The Dark Knight. (Zack Snyder)

Le Hibou et Le Spectre Soyeux (ou spectre joyeux comme l'a publié en caractères gras le magazine Studio) font l'amour au ralenti et de profil à la manière de Tom Cruise et Kelly McGillis dans Top Gun (léger contrejour où y'a pas trop de poils qui dépassent)
Conseiller musical : On a essayé de tenir compte de toutes tes suggestions, mais après une projo-test de la séquence on a finalement du retirer Take my Breath Away du groupe Berlin. Ca faisait pouffer de rire les gens.
Zack : Ha c’est con ; moi j’aimais bien. Ben écoute on a qu’à mettre la chanson douce que t’écoutais ce matin en arrivant au studio.
Conseiller musical : Hallelujah de Leonard Cohen ?
Zack : Ouais; elle est soft et sexy cette chanson. Moi qui connaît mal la musique d’avant-guerre, ça m’a donné envie de m’y mettre.
Conseiller musical : OK… Mais ça fait une demi-heure que ces deux personnages sont paralysés par leur inhibition sexuelle. Et là, dans la scène où ils parviennent enfin à faire l’amour, tu veux mettre Hallelujah ?
Zack : Bah oui. Tu m’a dis que l’autre chanson, ça faisait rire les gens. On veut pas qu’ils rient là.

 

Rorschach et le Hibou se rendent à l'antre d'Ozymandias, en Antarctique.

Conseiller musical : Alors là j’ai été emballé par ton choix. All Along The Watchtower de Bob Dylan repris par Hendrix ? Ca colle super bien ! "There are many here among us who feel that life is but a joke” ? “Said the joker to the thief” ? “All along the watchtower, Hear you sing around the watch” ? Vraiment nickel. On dirait que ça a été écrit juste pour nous.
Zack : ouais, ouais…
Conseiller musical : Qu’est-ce qu’il y a ? Tu veux plus la mettre ?
Zack : Si, si... De toutes façons les paroles étaient écrites dans la bédé. Alors obligé on va la mettre…


Je veux dire ce plan où Manhattan fait 30 pieds de haut et traverse le Vietnam en tuant tous les vietcongs, c’est un pur truc de super héros. Et notre personnage a beau être tout en CG, tout ce qu’il fait là c’est jouer le truc. Il est pas là à tout péter ou à sauter sur les murs. Il est juste triste en fait. Et ça c’est trop cool. (Zack Snyder)



Et comme je sais que vous irez tous le voir, hé bien bon film quand même !

Discuter du merlan sur le forum


Rafik Djoumi

 


partager
1 Fan

Déposez un commentaire !

(facultatif)

(facultatif)

error

Attention, les propos injurieux, racistes, etc. sont interdits sur ce site.
Si une personne porte plainte, nous utiliserons votre adresse internet (23.22.248.240) pour vous identifier.     

Aucun commentaire pour l'article:
Watchmen en musique


fermer la barre

Vous devez être connecté pour écrire un message à rafik

Vous devez être connecté pour ajouter rafik à vos amis

 
Créer un blog